Entretien avec un certifié PMP® (2018)

La certification PMP®, qui n’est plus à présenter (voir article à propos de la certification PMP® ), est de plus en plus recherchée par les entreprises et ce, quel que soit leur domaine d’activité (banque/assurance, télécom, énergie, génie civil et j’en passe des meilleurs). Certains appels à candidature vont jusqu’à mentionner noir sur blanc la nécessité pour les candidats d’avoir ce Graal, gage d’une compétence professionnelle avérée dans la gestion de projets.

Je suis souvent approché par des personnes qui veulent rentrer dans le cercle des professionnels de la gestion de projets arborant fièrement sur leur CV et autres profils professionnels ces trois lettre P-M-P 😎 .

Pour vous, j’ai échangé avec un nouveau certifié PMP®, un nouveau-né  😉 et je vous partage ci-dessous son expérience de préparation à la certification PMP® sous anonymat. Je suis convaincu qu’elle vous sera très utile !

Bonne lecture…

 

Franck Fadé : Depuis quand êtes-vous certifié PMP®?

Certifié PMP® : Je suis certifié PMP® depuis le 20 Octobre 2018.

FF : Quand est-ce que vous avez pris la décision de faire la certification PMP® et quelles étaient vos motivations ?

PMP® : C’est une question plus ou moins compliquée. J’ai entendu parlé pour la première fois de la certification PMP® en 2013 ou 2014 mais ce n’était pas encore très clair dans mon esprit, je n’avais pas de proches qui l’avaient déjà faite. Au fur et à mesure, je me suis rendu compte que j’avais des collègues de promotion qui avaient passé le test avec succès ; ce qui m’a donné beaucoup de motivations pour le faire vu que je travaille dans la gestion de projets.  En outre, j’ai décidé résolument de préparer la certification PMP® au début de l’année 2018.

FF : Combien de temps avez-vous pris entre votre prise de décision/intérêt et l’examen de certification PMP®?

PMP®: J’ai démarré la préparation dans un cabinet en Février 2018 et j’ai passé le test en Octobre 2018, cela m’a pris en tout 08 mois.

FF : Pourquoi cette longue période entre votre prise de décision/intérêt et l’examen de certification PMP®?

PMP®: Quand vous êtes inscrit dans un cabinet, l’orientation est donnée par le coach. Il y avait 02 sessions possibles pour l’examen : celle de Juin et celle de Septembre. La session de Juin était beaucoup trop proche, elle ne laissait que 04 mois pour se préparer. A la base nous devions passer l’examen à la session de Septembre mais il y a eu un décalage qui nous a envoyé à la date d’Octobre. De par mon expérience, j’estime que 06 mois sont suffisants pour préparer la certification PMP® si vous travaillez dur.

FF : Comment vous êtes-vous préparé à la certification ? Quelle est la stratégie que vous avez mise en place ? Quelles sont les ressources que vous avez utilisées ?

PMP®: De façon pratique, la préparation à la certification PMP® en cabinet consiste premièrement à suivre les orientations du coach. La recommandation était de lire par semaine un (01) chapitre du Project Management Book Of Knowledge (PMBOKv6), le corpus des connaissances en gestion de projet, qui est le guide officiel publié par l’institution qui promeut la certification le Project Management Insitute (PMI). Je me suis vite rendu compte que c’était peu vu les contraintes de temps, le nombre de chapitres à lire et les autres documents à parcourir. Pour tenir les délais, il fallait lire chaque semaine un chapitre du PMBOK et un chapitre dans un autre document de formation nommé Rita Mulcahy. En outre les documents que j’ai utilisés sont le PMBOKv6 du PMI, le PMP Exam Prep 9 de Rita Mulcahy et la collection Kim Heldman. La collection Kim Heldman est composée de plusieurs livres : un livre permettant d’orienter les concepts théoriques du PMBOK vers la gestion pratique des projets,  un autre livre orienté test pratique avec 1000 questions à savoir 160 questions par groupe de processus et un test complet de 200 questions. J’ai aussi utilisé un autre document pour les tests pratiques nommé PMP Questions Bank de Farhad Usmani avec 400 Questions. J’avais aussi un autre document de 1000 Questions mais que je n’ai pas pu aborder avant l’examen. En tout il faut  retenir le PMBOK du PMI, le PMP Exam Prep 9 de Rita Mulcahy et la collection Kim Heldman. Ensuite on peu viser d’autres documents pour avoir plus de tests pratiques en l’occurrence le  PMP Questions Bank de Farhad Usmani en fonction du temps restant avant l’examen.

Côté organisation, je restais au bureau après les heures de travail jusqu’à 20H30 voire 21H00. Je me donnais du temps pour parcourir les documents parce qu’il y a beaucoup à lire. Il faut aussi prévoir un temps d’assimilation au fur et à mesure que vous lisez. Il faut lire beaucoup et assimiler beaucoup. Certaines informations se répètent dans les documents ce qui permet de bien fixer certaines idées. Je parcourais les documents au moins 6 jours sur 7, il faut maintenir un contact permanent avec la documentation. De façon chronologique, j’ai commencé par le PMBOK du PMI. Quand j’ai été un peu avancé dans le PMBOK, après 4 ou 5 chapitres, j’ai commencé à lire le PMP Exam Prep 9 de Rita Mulcahy pour consolider ce que j’avais lu et enfin la collection Kim Heldman pour agencer le tout. Les documents étaient en anglais. Nous (notre classe) avons essayé de lire le PMBOK en français mais on s’est vite rendu compte que la traduction en Français de certains concepts n’était pas très fidèle. Pour cette raison nous avons opté uniquement pour des documents en anglais. La conclusion que je tire est que si vous voulez passer la certification PMP® vous ne devez pas avoir peur de l’anglais. J’hésitais au départ mais en réalité on n’a pas le choix ; les meilleurs documents sont en anglais. Je lisais les cours sur ma tablette , sur mon ordinateur dès que j’avais un temps libre dans la journée. Je suis l’un des premiers certifiés avec la nouvelle version du PMBOK v6 publiée en fin d’année dernière. Il faut dire que selon le retour de nos coaches certains chapitres étaient beaucoup plus détaillés dans la version 5 notamment le chapitre sur les structures organisationnelles, et un processus en plus c’est ajouté sur la version 6 relativement à la gestion des connaissances. En tout, la trame reste la même que la version 5.

FF : Pourriez-vous décrire le processus d’inscription au test?

PMP®: Le processus d’inscription au test a été fait avec l’aide du coach. Il y a des exigences à remplir avant de passer le test. Notamment, avoir une expérience d’au moins 03 ans dans la gestion de projet, avoir validé 35 heures de cours en gestion de projet et expliquer les projets déjà réalisés et les rôles occupés. Les preuves sont renseignées sur le site du PMI qui peut être amené à faire un audit sur les dossiers. Personnellement, je n’ai pas été audité mais d’autres personnes qui participaient à la formation l’ont été.

FF : Pourriez-vous décrire comment s’est déroulé le test à proprement dit?

PMP®: J’ai passé la version papier du test. Les questions sont en français et en anglais mais j’avais plus tendance à lire les questions en anglais vu que j’avais lu les documents en anglais. Il y a un cahier spécial pour les questions et un autre cahier pour les réponses. En répondant il faut faire attention à ce que la réponse que vous sélectionnez corresponde bien au numéro de la question dans le cahier des questions pour ne pas faire d’erreur. Le temps mis pour noircir la case de la réponse choisie ou pour tourner la feuille sont de petits temps supplémentaires perdus par rapport à la version ordinateur. Globalement, cela prend plus de temps de passer le test en version papier mais ce n’est pas très significatif. Le test s’est déroulé dans un hôtel de renom au plateau. La salle était bien disposée, on s’assied seul par table et on est suffisamment éloigné les uns des autres. On peut sortir pendant l’examen mais on ne sort jamais à deux. La température de la salle est réglée à notre convenance. J’avais en tout le cahier des questions, le cahier pour les réponses, une feuille de brouillon, un crayon, une calculatrice et une gomme. Le seul document que nous gardons est notre carte d’identité. A l’arrivée j’étais à la fois stressé et pressé de passer l’examen pour en finir.

FF : Combien de temps avez-vous attendu les résultats?

PMP®: Nous avons passé l’examen le 20 Octobre 2018 et les résultats ont été communiqués le 29 Octobre 2018, soit 9 jours après. Les résultats nous sont parvenus directement via e-mail. Dès que j’ai ouvert mon mail ce jour du 29 Octobre, j’ai vu en objet « Congratulations !… » , j’étais très heureux !

FF : Etant certifié PMP®, qu’est ce qui a changé dans votre vie professionnelle / personnelle ?

PMP®: L’aventure du PMP® est une transformation au-delà de la formation, comme le disait notre coach. La formation est très large et transversale et touche à tous les domaines de notre vie. J’ai appris à planifier systématiquement toute chose avant de commencer, à prendre le temps de comprendre le choses avant de s’y engager. J’ai appris à prendre du recul par rapport à ce que je fais. C’est une formation très pratique et très large qui ouvre l’esprit dans la vie de tous les jours. L’euphorie étant passée, c’est le moment d’envisager l’avenir avec cette nouvelle certification en poche.

FF : Quelle a été votre astuce/stratégie/tactique tout au long de la préparation (motivation)?

PMP®: Je suis diplômé ingénieur depuis 2009. J’ai pu faire diverses formations dans mon domaine technique mais il me fallait une formation d’un autre niveau pour donner un nouveau souffle à ma carrière. En tant qu’ingénieur, j’estime qu’il ne faut pas dormir sur ses lauriers, mais il faut chercher à se former sur ce qui se fait de mieux dans le monde. Il faut apprendre de nouvelles choses pour être plus opérationnel et faire face aux nouveaux enjeux qui se présentent à nous. J’envisage donner un nouveau souffle à ma carrière et je vise les institutions internationales (c’est mon ambition personnelle) toujours dans le domaine de la gestion de projet.

FF : Quelles sont les dépenses que vous avez réalisées en tout?

PMP®: La formation en cabinet coute plus ou moins 1.800.000 FCFA selon le cabinet. Le paiement est échelonné et doit être soldé avant la fin des cours. Ce montant implique les frais au niveau du PMI, la prestation du coach, les documents de formation et l’accès à une plateforme avec d’autres ressources de formation.

FF : Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à ceux qui hésitent encore? ou à ceux qui rencontrent des difficultés dans leur préparation?

PMP®: L’aventure de la certification PMP® demande beaucoup d’énergie. C’est un marathon et non une course de vitesse. Il faut être motivé, il faut sentir la chose. Vous n’allez pas réussir à la certification PMP® parce qu’un de vos amis l’a faite. Il faut être personnellement engagé. Vous êtes obligés de sacrifier ce que vous aimez, vos hobbies etc pour travailler (je n’ai pas pris de congés sur toute la période). Quelqu’un, un coach, peut vous motiver mais à la fin il faut que cela vienne de vous. Il faut que vous vous appropriiez la chose, que vous sentiez que cela peut vous apporter pour vous engager. Si vous le faites juste par effet de mode pour pouvoir mettre PMP® à côté de votre nom, vous n’allez pas travailler en conséquence et vous n’aurez pas la certification, ce n’est pas une loterie.  Il faut s’y mettre et je pense que cela vaut le coup. Il y a moins d’un million de certifiés dans le monde alors que nous sommes près de 8 milliards d’habitants. Le monde est orienté Projet  aujourd’hui, je pense qu’il y a de la place pour les PMP®. J’invite tous ceux qui sont intéressés à s’engager véritablement.

FF : Merci infiniment d’avoir partagé votre expérience et nous vous souhaitons d’atteindre vos objectifs et que plus tard vous puissiez donner le témoignage que grâce à la certification PMP® vous êtes passé d’un poste à un autre, tel est notre souhait pour vous !

quelques phrases clé:

« L’aventure du PMP® est une transformation au-delà de la formation »

« J’ai appris à prendre du recul par rapport à ce que je fais. »

« …être personnellement engagé. »

« Il faut que vous vous appropriiez la chose, que vous sentiez que cela peut vous apporter pour vous engager. »

« Il y a moins d’un million de certifiés dans le monde alors que nous sommes près de 8 milliards d’habitants. »

commentaires

  • Zana
    Répondre

    Merci pour le gbaki aîné Fadé!
    C’est un exemple à suivre.

     
  • olafade
    Répondre

    Merci Zana!

     
  • jules
    Répondre

    merci FRANCK et au nouveau certifié

     
    • olafade

      Merci Jules 😉

       
  • olivier
    Répondre

    C’est très motivant!
    Merci de donner du feed-back. Bonne continuation pour la suite cher Ing.