AI

Hello, world! Hello, AI!

 

 

hello_world

Hello, world!

Ces lignes de codes vous sont-elles familières ? Si oui, vous avez sûrement été en contact avec un ou plusieurs langages de programmation informatique. Le programme « Hello,world! » est utilisé quasi systématiquement comme test unitaire (sanity check) dans l’apprentissage de tout nouveau langage de programmation. Tel un rite de passage, ce programme continue d’être la porte d’entrée vers l’informatique à des générations entières de codeurs. Cette courte phrase, vieille de plus de quarante ans, a eu un impact considérable en informatique et a contribué à son essor actuel.
Le premier article de notre blog consacré à l’intelligence artificielle ne pouvait passer à côté d’un tel clin d’œil historique pour au moins deux raisons majeures.

IA : Inspirer, Apprendre

La première raison est un parallèle que nous pouvons établir au niveau de la perception de ces technologies par l’opinion publique. Comme l’informatique au milieu des années 1970, l’Intelligence Artificielle (IA ou AI: Artificial Intelligence pour les anglophones) est aujourd’hui un mot à la mode, un buzzword. L’IA est l’objet de toutes sortes de fantasmes. D’un côté, les technoprophètes nous promettent la singularité et l’avènement de machines toutes puissantes, devenues indispensables. De l’autre, les gouvernements élaborent plusieurs stratégies qui rappellent une course à l’armement dans la perspective d’une hégémonie technologique. Enfin la communauté scientifique, plus raisonnable, joue un rôle tampon au milieu de cette agitation. Malgré toute cette « hype », l’IA reste relativement méconnue du grand public de même que l’informatique à l’époque. En effet, l’IA a une réputation de boîte noire capable du meilleur comme du pire. Elle reste malheureusement cantonnée aux milieux de recherche académique ou encore aux génies de la Silicon Valley. Il y a de ce fait un besoin urgent de démocratiser l’IA, de la rendre plus accessible et de déconstruire les mythes l’environnant.

La deuxième raison ou le deuxième parallèle à établir est l’impact de l’IA dans notre société moderne. Qu’on le veuille ou pas, l’IA est là, et là pour rester. En effet, elle s’apprête à changer profondément et durablement notre mode de vie. Pour reprendre l’expression du chercheur américain Andrew Ng « AI is the new electricity » ou encore l’IA est en passe de devenir la nouvelle forme d’électricité. Tout comme l’électricité au cours des deux derniers siècles, l’IA fera bientôt partie intégrante du fonctionnement de notre société. Voitures intelligentes, assistants intelligents, caméras intelligentes, robots intelligents deviendront communs.
Choisir une orientation professionnelle, être confronté à un changement de carrière, faire face à des opportunités d’affaires, voici quelques scénarios-types à prévoir, anticiper et surtout planifier. Pour y parvenir, il faudra alors se former, se tenir informé et s’ouvrir au monde et surtout à l’IA: Hello, world! Hello, AI!

Apprendre, Inspirer à travers la création d’un contenu africain, francophone autour de l’IA voici le fil conducteur de notre démarche. Celle-ci fait notamment écho à la vision de la plateforme Ivoire Talents. Tout comme la programmation classique informatique, cela se fera méthodiquement, ligne par ligne, itération après itération. Il s’agit donc d’un long voyage vers l’Intelligence Artificielle. Êtes-vous prêts ? En route ! L’aventure commence !

commentaires

  • rebehua0
    Répondre

    Article intéressant . Je retiens que L’IA deviendra bientôt aussi utile que l’électricité.