S’améliorer en Anglais: quelques pistes à explorer

Maîtriser l’Anglais, surtout en milieu professionnel, est de nos jours une valeur indiscutable et nécessite certains efforts personnels, au-delà des enseignements de base de l’école.

Que l’on exerce dans les domaines du tourisme, de la finance, de l’ingénierie, etc. les avantages d’une maîtrise de l’Anglais ne sont plus à démontrer : pour exploiter certaines ressources, pour mieux communiquer et négocier, pour ouvrir des perspectives de carrière et élargir le cercle des connaissances à l’international. etc.

Cependant, malgré leur bonne volonté, certaines personnes ne savent toujours pas exactement comment s’y prendre, ou ont peu de temps à consacrer à ce noble projet. Cet article présente quelques pistes à exploiter. Bien sûr il n’y a aucune recette miracle, néanmoins une bonne dose de volonté, de la discipline et de la constance devraient rapprocher de l’objectif.

Si vos compétences en Anglais sont jugées trop faibles ou trop académiques, il est encore temps de s’y mettre et même de prendre du plaisir.

 

Piste 1 : Connaître son style d’apprentissage

Nous avons tous notre méthode la plus efficace pour apprendre, cela peut être par la lecture, l’écoute ou d’autres supports visuels, en groupe ou en solo, ou un mix. Y réfléchir pour maximiser l’utilisation de ces supports est un plus, car plus l’individu est à l’aise avec la méthode d’apprentissage mieux il apprend.

 

Piste 2 : Avoir une base fiable, et « gratuitement »

Pour ma part, il est plus avantageux de travailler sa base gratuitement pour obtenir un certain niveau, avant de s’aventurer vers d’autres méthodes mélioratives plus couteuses, histoire de rentabiliser au maximum son investissement…

Il est important, si vous souhaitez apprendre l’anglais ou vous perfectionner dans la langue, de pouvoir établir d’emblée à quel niveau vous vous situez, et de connaitre celui que vous souhaitez atteindre. Quel est l’objectif ? Se débrouiller lors de conversations simples, communiquer à l’étranger lors de courts séjours, produire un discours cohérent sur des sujets simples, s’exprimer clairement sur des sujets complexes ?

Selon le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues, la définition des compétences de communication comporte six niveaux d’aptitude organisés par paires : A pour élémentaire, B pour intermédiaire ou indépendant, C pour expérimenté. Plus explicitement : A1 introductif (Beginner) / A2 élémentaire (Elementary) / B1 pré-intermédiaire (Intermediate) / B2 intermédiaire (Upper Intermediate) / C1 autonome (Advanced) / C2 maîtrise (Mastery).

Une fois l’objectif fixé, vous pourrez mieux piocher dans les idées qui suivent pour renforcer votre base gratuitement :

 

a ) Des tests de niveau tout le long du processus d’apprentissage, qui permettent de cibler les points à travailler et les compétences à acquérir pour passer au niveau supérieur.

J’ai testé le test de niveau du British Council et le test de niveau proposé par ABA English.

 

b ) Apprendre en ligne avec des ressources de certains organismes fiables. Dans l’objectif de renforcer la coopération entre eux et nos pays francophones, certains pays anglophones mettent à la disposition de qui veut bien s’en servir des ressources d’apprentissage partiellement gratuites. Pourquoi ne pas en profiter dans un premier temps ?! Le British Council par exemple dispose d’une large gamme de ressources en ligne pour apprendre l’Anglais gratuitement pour tout âge et niveau. Ces ressources comprennent des vidéos, des applications, des jeux, des histoires, et des activités de compréhension et de grammaire.

J’ai checké :
https://www.britishcouncil.fr/anglais/en-ligne
http://learnenglish.britishcouncil.org/fr/business-english

J’aime particulièrement les applis, pratiques et faciles à utiliser, à la pause entre deux tâches pour les plus busy.

Pour améliorer la compréhension orale et écrite, la prononciation, le vocabulaire, d’autres sites regorgent de médias en accès libre : BBC, ted.com, VOA, The Economist, The Guardian, The New York Times, The Wall Street Journal, etc. 

 

c ) Je recommande aussi les ressources de préparation de tests d’aptitude en Anglais (même si vous ne passez pas de test), par exemple le TOEFL, le TOEIC ou le IELTS, pour évaluer / améliorer votre base. Pas besoin de 8h/jour, 1h devrait aider avec constance. Certes cette méthode est différente d’un cours, mais peut être utile pour se familiariser davantage avec la langue. En plus il existe des ressources fiables et gratuites.

J’ai testé :
https://takeielts.britishcouncil.org/prepare-test/free-practice-tests
https://www.ieltsessentials.com/global/prepare/freepracticetests

 

d ) Le Saint Graal : les applis, où on veut, quand on veut, à notre rythme. Quelques applications gratuites pour Android, IPhone ou IPad :

ABA English, toutes les unités commencent avec un court-métrage qui montre une situation de la vie réelle. Puis il y a une série d’activités en relation avec le contenu pour mieux écouter, parler, lire et écrire, pour tous les niveaux A1-C2.
BBC Learning English, adapté pour l’écoute et la lecture.
Memrise, pour une pratique amusante du vocabulaire.
Les applis du British Council susmentionnées.
Duolingo, convivial et adapté dès le niveau introductif A1.
• Widgets de dicos en ligne Cambridge et Oxford pour les traductions.

 

e ) Apprendre en ligne avec un MOOC, par exemple sur les plateformes de Edx, Coursera ou Future Learn. Même si le format vidéo peut sembler impersonnel, l’émulation du groupe et les échanges des forums peuvent booster. Un certificat (généralement payant) à faire valoir face à un employeur est également une option.

J’ai checké :
https://www.coursera.org/browse/language-learning/learning-english      https://www.coursera.org/specializations/improve-english
https://www.coursera.org/specializations/business-english

https://www.futurelearn.com/courses/explore-english-language-culture
https://www.futurelearn.com/courses/workplace-english
https://www.futurelearn.com/courses/better-emails

https://www.edx.org/learn/english
https://www.edx.org/professional-certificate/uwashingtonx-english-for-business-networking

 

f ) Apprendre en groupe avec les Clubs d’Anglais des lycées / universités / particuliers, ou autres centres comme les espaces américains, par exemple au Andrew Young Center d’Abidjan (sis à la bibliothèque du district d’Abidjan, non loin de la Grande Mosquée du Plateau), particulièrement adapté pour les entrepreneurs. Ce genre de clubs ou de centres demande d’être disponible physiquement et conviendrait plus aux personnes ayant des emplois du temps assez flexibles. L’avantage c’est la conversation et les feedbacks directs d’un prof qui a une certaine expérience.

 

Piste 3 : Des cours payants

Attention aux arnaques ! Parfois difficile de distinguer l’excellent de l’ivraie avant d’avoir payé les frais. Que vous choisissiez un cours payant à distance ou en personne, assurez vous de la crédibilité du prestataire pour ne pas jeter votre argent par la fenêtre et n’en tirer que de la frustration. En général les entités ayant des accréditations / certifications sont les plus crédibles.

Wall Street English par exemple offre de nombreuses formations adaptées à tous les niveaux et tous les profils, avec des ressources en ligne partiellement gratuites. Application Learn english with Wall Street English disponible sur Android Market ou Apple Store.

 

Piste 4 : Un séjour linguistique

Les prochains congés au Ghana, en Afrique du Sud ou même en Angleterre, pourquoi pas ?

Pour avoir fait l’expérience, je recommande les cours d’Anglais du Language Teaching Centre (LTC) de Cape Town. Une façon efficace de progresser, rencontrer de nouvelles personnes de diverses nationalités, et surtout découvrir la belle ville. La durée du séjour dépendra de votre niveau actuel et de votre objectif.

 

Last but not the least, USE ENGLISH EVERYDAY

Listen to English language radio, television, podcasts, cinéma, music. You should try to listen to a variety of English accents including American, Australian, British, Canadian, etc. Read English publications such as newspapers, magazines, books regularly. Write documents, emails, notes in English whenever possible. Speak English with your friends, family, colleagues (and even strangers speaking English). And remember fluency comes with efforts and mistakes.

On ne le répétera jamais assez, le meilleur moyen d’apprendre et de progresser est de pratiquer la langue. Au-delà de votre méthode préférée d’apprentissage, c’est un tout qui vous permettra d’exceller : lire, écrire, écouter et parler. Et il faut être curieux : chercher la signification du moindre terme méconnu, et faire attention à bien définir le mot suivant le contexte, un même terme pouvant avoir différents sens. Il ne faut surtout pas avoir peur de faire des fautes et en apprendre !

 

Voilà, j’espère que quelques idées seront utiles selon votre niveau. Je pourrai revenir avec plus de détails sur certains aspects si ça vous dit, laissez vos éventuelles préoccupations en commentaire. Ou encore partagez vos pistes à explorer si vous en avez expérimenté d’autres, merci.

 

– – – – – – –

 

Pour ma petite histoire, j’ai eu l’occasion de faire partie de clubs d’Anglais au Lycée Classique et à l’Institut National Polytechnique, ce qui au déla des cours, m’a permis d’améliorer ma base et surtout de pratiquer avec constance. Mon experience s’est également faite avec des lectures, de la musique et des vidéos en Anglais. Après le bac j’avais un niveau A2 et lorsque j’ai obtenu mon diplome d’Ingénieur j’avais un niveau B1.

Toutefois, embauchée dans une multinationale où la langue de travail est l’Anglais, j’ai du suivre un training de six semaines à Cape Town a la clé duquel j’ai atteint le niveau B2. Cette experience m’a permis d’etre exposé à un language technique spécifique à mon corps de métier, et aussi d’etre exposée aux accents d’autres nationalités. Je confesse que j’ai eu certaines difficultés avec certains accents au début, comme ceux de collaborateurs russes, indiens et écossais, et eux aussi avec mon accent. Ce qui m’a alors aidé c’est de les affronter plutot que de les éviter, en échangeant régulièrement avec eux sur tout et n’importe quoi.

J’ai également été constante dans la pratique, et au déla du professionnel, je me suis fait de merveilleux amis lors de mes séjours dans certains pays anglophones, je continue également mes lectures et mes aventures audio-visuelles en Anglais. Aujourd’hui ma confiance s’est décuplée et je peux dire humblement que mon niveau n’est pas trop mal (les tests de niveau me donnent un C1 🙂 ).

Tous mes encouragements à vous pour la suite. Yes, you can rock in English, cheers !

commentaires

  • Ola
    Répondre

    Voici les conseils que je cherchais depuis to improve my English level 😊😊😊
    Merci pour le partage , j’opte déjà pour la piste 2 mais bien avant j’irais voir mon niveau actuel. 😎

     
    • Abybah

      C’est top alors ! 😃☺😊

       
  • Willy
    Répondre

    Super!👍

     
    • Abybah

      Merci ! 👍

       
  • Franck
    Répondre

    Très enrichissant!!!

     
    • Abybah

      Super alors !

       
  • Adjé
    Répondre

    You are a good coach.
    Thank you very much!

     
    • Abybah

      You’re welcome !

       
  • Abybah
    Répondre

    Je vous en prie ! I am glad if it helps 😊

     
  • Cheick L.
    Répondre

    Thank you expert.

     
  • Stéphanie
    Répondre

    Moi j’ai toujours un peu de mal à chaque fois que je dois communiquer avec des personnes qui ont un accent nouveau pour moi, la dernière fois c’était l’accent Américain, ça m’a pris 3 jours pour commencer à bien capter ! Sinon pour enrichir mon vocabulaire je lis des articles ou documents en Anglais, et je rédige aussi des choses en Anglais, ça marche plutot bien.

     
    • Abybah

      Idem, pour moi Steph, l’accent et la vitesse avec laquelle certaines personnes s’expriment c’est un peu pénible des fois au début d’une rencontre 😅, surtout pour nous les francophones. Mais heureusement on s’habitue plus ou moins facilement à force de les cotoyer. Et en ayant écouté au préalable des audios avec différents accents aussi ça devient relativement moins destabilisant quand on y est confronté en vrai pour la première fois, ça atténue un peu le choc du moment 😂. Pour le vocabulaire 👌, écrire sur des sujets qui nous intéressent nous permet de chercher de nouveaux mots et de les retenir un peu plus facilement je trouve… Merci pour ton feedback !

       
  • Mariam
    Répondre

    Thanks for sharing Aby, this will be helpful for our girls too 😘

     
  • Abybah
    Répondre

    Sharing is caring, u’re welcome sis’ 😘

     
  • Ivoire Talents Labs
    Répondre

    Hello Abybah,

    super article et merci pour les astuces.

     
  • DM
    Répondre

    Excellent article! Merci de nous partager votre parcours. C’est inspirant et plein d’encouragements! Well done 🙂