convaincre

Comment convaincre… en 180 secondes ?

Que ce soit à un entretien d’embauche, un concours, un rendez-vous commercial, une présentation devant un jury… Nous sommes constamment appelés à faire montre de notre capacité à convaincre.

Geneviève Zabré est doctorante à l’université de Ouaga I. Elle a remporté le premier prix à l’édition 2018 du concours de vulgarisation et d’éloquence scientifique  dénommé Ma Thèse en 180 secondes où elle est passée première devant 17 autres doctorants venant du monde entier (Belgique, Bénin, Bulgarie, Cameroun, Canada, Côte d’Ivoire, Egypte, France, Gabon, Liban, Madagascar, Maroc, RD Congo, Roumanie, Sénégal, Suisse, Tunisie).

La finale s’est tenue le 27 septembre 2018 à Lausanne (Suisse). Sa thèse s’intitule «Qualité nutritionnelle et antiparasitaire de quatre espèces d’acacia (Acacia mangium, A. mearnsii, A. nilotica et A. raddiana) chez les petits ruminants dans les exploitations mixtes agriculture-élevage des régions arides du Brésil et du Burkina Faso», sujet assez difficile à lire je vous le concède.

En effet, Geneviève a réussi à présenter ce sujet si complexe tant dans sa forme que dans son fond en 180 secondes. En outre, elle a réussi à séduire les jury ; ce qui lui valut le Graal. Plutôt que de faire appel aux compétences scientifiques et académiques de son public , elle a su jouer sur lafibre émotionnelle et le sens de l’humour.  Comment s’y est-elle prise ?

Geneviève a su manipuler avec brio les techniques du storytelling :

Tout d’abord, elle part d’une histoire avec un héros que nous connaissons tous: le mouton. Pour cela elle utilise une accroche toute simple en posant la question : Quel lien y a-t-il entre le mouton et le réchauffement climatique ? cette question a le mérite de capter tout de suite notre attention et de susciter bien de supputations.

Ensuite, cet héros doit faire face à une menace :  des bactéries (petites bêtes) présentes à l’intérieur de sa panse qui produisent un gaz qui favorise le réchauffement climatique et détruit notre planète.

Ainsi, la mission qu’elle nous propose est de trouver une solution pour combattre ces petites bêtes qui attaquent notre atmosphère, notre planète. Nous nous retrouvons tous embarqués dans une aventure pour « sauver le monde ».

Une première solution serait de fermer la bouche du mouton pour l’empêcher de dégager le gaz mais on se rend tout de suite compte que cette solution n’est pas réalisable et que le gaz pourrait sortir par un autre chemin..

Une deuxième solution serait de donner des produits pharmaceutiques aux moutons, ce qui serait trop onéreux et difficile à réaliser par les éleveurs, cette solution n’est pas viable non plus.

Puis, elle nous présente une troisième solution, qui consiste à éliminer ces  petites bêtes en donnant à manger aux moutons des herbes médicinales traditionnelles dénommées acacia raddiana, on retrouve ici le sujet principal de sa thèse.  Ces herbes sont abondantes dans l’environnement immédiat des éleveurs. Cette troisième solution se révèle être  la plus optimale (le climax).

Enfin, elle termine son propos avec la résolution du problème :  l’élimination des petites bêtes et la préservation de la planète et une chute qui fait résonance en chacun de nous : pour que nous ayons tous un avenir radieux.

L’exemple de Dr Geneviève Zabré nous permet de retenir une démarche à 06 étapes que nous pouvons employer dans nos prises de parole sous fond de storytelling :

1/ Une accroche : pour capter l’attention, la curiosité de l’auditoire. Cela peut être une question, une citation, une interrogation.

2/ Un Héros : un personnage auquel l’auditoire peut se reconnaitre et s’identifier. Ici, il est important de rendre l’exemple présent et concret à l’esprit de son auditoire.

3/ Une Mission : Opposer au héros une menace, une situation inopinée à laquelle il doit faire face, une mission à accomplir pour laquelle il n’est pas seul et il requiert l’aide de l’auditoire.

3/ Proposer  des Solutions : proposer dans un premier temps des solutions certes fonctionnelles sur papier mais non/difficilement réalisables ou inefficientes dans la pratique. Faire ressortir les limites de chaque solution. Une ou deux solutions sont suffisantes.

4/ Proposer la solution optimale: proposer en dernière position la solution que nous voulons mettre en avant, notre conviction.

5/ la Résolution : faire ici le bilan des avantages attendus suite à l’application de la solution que nous proposons.

6/ la résonance / chute : il s’agit ici d’une phrase-clé, une situation qui fait office d’ouverture à la fin de son propos.

A cela vous pouvez rajouter une belle présentation au besoin et le tour est joué!

Au terme de cet article, nous pouvons conclure que La technique du Storytelling est et a été utilisée par plusieurs personnalités : Jack Ma (CEO du site de e-commerce n°1 au monde), Feu Steve Jobs (ex CEO de Apple), Barack Obama (Président de la République des Etats-Unis d’Amérique de  2009 à 2017), etc. Cette technique continue de faire ses preuves dans l’art de convaincre.  Nous vous invitons à vous servir de ces six (06) étapes clés du storytelling afin de réussir avec succès vos prises de paroles en toute situation.

En bonus, je partage ci-dessous avec vous la vidéo de Dr Geneviève Zabré, premier prix du concours Ma Thèse en 180 secondes , édition 2018.

 

 

commentaires